Funchal

Funchal
  • Photos
  • Lieu
  • Video
Située dans une baie entourée par l'Océan Atlantique, sur la côte sud de l'île de Madère, Funchal est la capitale de l'archipel de Madère.
Cette ville d'environ 600 ans, depuis le 21 août 1508, doit son nom à une herbe sauvage à l'odeur sucrée, le «Foeniculum Vulgare», connue traditionnellement sous le nom de 'fenouil', qui existait en abondance au moment de son peuplement.

Funchal est le plus grand centre touristique, culturel et commercial de l'archipel de Madère. Cette ville offre un large éventail d'activités de loisir, allant des visites de ses musées, monuments et autres monuments à des promenades dans ses fantastiques jardins, parcourir la marina de Funchal pleine d'embarcations, faire des courses et sortir le soir dans les bars et les discothèques.

En forme d'amphithéâtre, la municipalité de Funchal s'étend sur une colline d'une grande étendue, du niveau de la mer jusqu'au Pico do Arieiro, à 1 818 m d'altitude.

D'après les recensements de 2011, la population de la municipalité de Funchal est de 111 892 habitants, répartis dans 10 communes: Imaculado Coração de Maria, Monte, Santa Luzia, Santa Maria Maior, Santo António, São Gonçalo, São Martinho, Sâo Pedro, São Roque et Sé.
 
Pour plus d'informations: visit.funchal.pt
Imaculado Coração de Maria
Imaculado Coração de Maria est devenue une commune le 26 novembre 1954 en raison de sa croissance démographique.

Funchal a été soumise à une profonde rénovation dans les années 40 qui l'a transformée en une ville plus moderne, capable de correspondre aux attentes du tourisme international sur lequel elle avait parié. Il y a eu une vague de migration pour répondre aux besoins de construction de nouvelles accessibilités pavées, de nouveaux bâtiments officiels et d'unités hôtelières. La partie de la population qui a trouvé un emploi dans le bâtiment s'est logée le long des collines du Funchal. Cette conjoncture a conduit à la création de nouvelles communes comme ce fut le cas d'Imaculado Coração de Maria.
Monte
La commune de Monte a été fondée le 9 février 1565, sur la base de la dévotion à Notre-Dame du Monte qui remonte au XVe siècle. Après l'inondation de 1803, Notre-Dame du Monte a commencé à être évoquée comme la sainte patronne de l'île de Madère et, en 1818, l'église en son honneur a été inaugurée.
 
Abritée au sommet de majestueux escaliers, l'église du Monte a deux tours et dispose d'un grand atrium avec une vue splendide sur Funchal. La statue du Bienheureux Charles de Habsbourg, décédé à Quinta do Monte en février 1922, dont le cercueil repose dans l'une des chapelles de l'église, se trouve dans les escaliers. Le pèlerinage le plus important et le plus fréquenté de l'île de Madère est la fête de Notre-Dame du Monte, célébrée le 15 août, comme c'était le cas à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle.

C'est à Monte que l'on retrouve certains des plus beaux palais d’autrefois et de nombreux autres aspects qui donnent à cette ville un romantisme intemporel.
 
Le Parc municipal de Monte, connu aussi sous le nom de Parc Leite Monteiro, est le jardin municipal situé à l'altitude la plus élevée, 550 mètres.
Le Jardin Tropical du Monte Palace, qui est aujourd'hui le siège de la Fondation pour la Solidarité Sociale José Berardo, est l'une des plus grandes attractions de cette ville.
 
Les jardins de l'emblématique Quinta do Monte ont été rénovés et celle-ci est aujourd’hui appelée «Quinta Jardins do Imperador».

À partir de Monte, vous pouvez profiter d'une promenade unique dans les typiques «carros de cesto» traneaux en odier. Ces traineaux poussés par les mains de deux «carreiros» font un parcours de 2 km jusqu'à Livramento, en glissant sur des patins en bois.

Dans cette commune, prés du jardin Monte Palace, il existe un téléphérique qui fait la liaison entre Monte et Funchal, lors d'un voyage de 15 minutes qui offre une vue imprenable sur la baie et les vallées de Funchal.

À cet endroit, à Largo das Babosas, il y existe également un téléphérique qui fait la liaison au Jardin Botanique, en un voyage de 9 minutes, avec un paysage d'une grande beauté naturelle formée d'une forêt de Laurissilva.

Le plus grand monument qui existe à Madère, dédié à Notre-Dame de la Paix, se trouve à environ 2 km de Monte, à Terreiro da Luta.

À la fin du XIXe siècle, il existait le chemin de fer de Monte, communément appelé Train de Monte ou Ascenseur de Monte, qui était une ligne de chemin de fer à voie unique en crémaillère qui reliait Pombal, à Funchal, au Terreiro da Luta, à Monte, sur une longueur de 3 911 kms. Les trains étaient formés d'un seul wagon qui était poussé dans le sens ascendant ou soutenu, dans le sens descendant, par la locomotive. Les deux accidents survenus ont fait que la population cesse d'utiliser ce transport et que la ligne soit démantelée en 1943.
Santa Luzia
 
 
La commune de Santa Luzia a été créée par un décret de D. Pedro II daté du 28 décembre 1676. Au début, une petite chapelle qui a progressivement été augmentée a été installée, puis une nouvelle construction a été érigée entre 1719 et 1741.

L'ancien couvent da Encarnação où a été érigé un important bâtiment de l'ancien séminaire se situait sur son territoire. Il a ensuite servi de siège de l'ancien Conseil général, puis de collège. Un nombre considérable d'anciens “Quintas da Madeira” existent encore à l'heure actuelle dans cette zone.

Le Jardin public de Santa Luzia, d'une surface de près de 17 000 m² d'espace vert, est situé dans cette commune. Ce jardin a été construit à l'emplacement de l'ancienne usine de Hinton, une ancienne usine d'eau de vie et de sucre ayant un rôle très important dans l'industrie du sucre de Madère et c'est pour cette raison que l'ancienne cheminée de l'ancienne usine a été conservée.
 
Santa Maria Maior
La commune de Santa Maria Maior, connue à l'origine sous le nom de Santa Maria do Calhau, a été fondée par les premiers colons de la capitainerie de Funchal et, bien que n'ayant pas d'institution officielle et canonique, elle était déjà une réalité entre 1425 et 1430.

Dans le centre historique de Santa Maria, vous pouvez découvrir diverses attractions touristiques et monuments d'une grande importance culturelle.

Ici, il est intéressant de visiter le Fort de São Tiago, construit en 1614 pour défendre le Port de Funchal, puis restauré et où se trouvent actuellement un agréable restaurant perché au-dessus de la mer. L'Église de Santa Maria, également connue sous le nom d'Église du Socorro et construite à l'initiative des habitants au XVIe siècle et la Chapelle du Corpo Santo, construite au XVe siècle sont d'autres importantes ressources historiques.

La vieille ville a été requalifiée et présente le projet culturel «Art Portes Ouvertes» qui a abouti à la dynamisation sociale et culturelle de ce quartier, en le transformant en une «galerie d'art» permanente, grâce à la récupération créative par des artistes et des artisans locaux des portes de maisons, de magasins et d'espaces jusque-là abandonnés.
 
C'est dans cette zone que se trouve le téléphérique de Funchal qui relie la vieille ville de Funchal à la commune de Monte en près de 15 minutes, en offrant des vues extraordinaires sur toute la baie de Funchal.

À cet endroit, les rues étroites pavées et les façades des maisons anciennes restaurées offrent une agréable promenade qui mène au «Mercado dos Lavradores» (Marché des Agriculteurs).

La vieille ville constitue une grande attraction de la vie nocturne de Madère. Nous trouvons ici de quelques maisons de fado et des bars avec de la musique ambiante où sont servies le «poncha» traditionnelle et d’autres boissons. Il existe également une grande variété de restaurants où vous pouvez apprécier les merveilles de la gastronomie de Madère.

C'est aussi dans cette zone, notamment dans la Rua de Santa Maria et sur le Largo do Corpo Santo, qu'a lieu tous les ans un hommage au saint patron de la ville de Funchal, Saint Tiago Menor. Cette fête se distingue par la participation d'un camp typique de Madère, dans une ambiance de grande animation musicale.
Santo António
Santo António a été érigée à paroisse depuis 1566 et, comme la commune de Monte, elle est fière d'avoir une église à deux tours, qui a un impact particulier sur le paysage dans lequel elle s’insère. C’est la commune la plus peuplée de Funchal et elle couvre une vaste zone entre le pic et le mirador dos Barcelos et les différentes élévations.

Le 12 et 13 juin, les rues du centre de la commune de Santo António sont pleines pour accueillir les Marches Populaires. Des groupes de personnes issues des différentes parties de l'île participent à ces marches pour rendre hommage à Saint Antoine, le saint marieur.
C'est dans cette commune qu'est situé le Mirador du Pico dos Barcelos, à près de 355 mètres d'altitude, construit en 1950. Depuis de ce mirador, il est possible d'avoir une vue panoramique éblouissante de la baie et de la ville de Funchal, avec les îles Desertas dans le fond.

C'est ici qu'est né le joueur de football Cristiano Ronaldo le 5 février 1985. Il habitait dans le quartier de Quinta Falcão où il a commencé à donner ses premiers coups de pieds dans le ballon, jouant au football avec les enfants, voire avec les adultes du quartier. Son premier contact plus sérieux avec le monde du football a eu lieu dans un club de Madère, l'Andorinha, où son père était responsable des équipements. Les installations de ce club sont situées à Santo António.
 
São Gonçalo
La commune de São Gonçalo a été fondée à partir de 1558. La construction de l'actuelle église, bâtie d'après les influences du styl d´art “Estado Novo”, a commencé au milieu du XXe siècle. Il existe dans cette église une image de Notre-Dame, de Francisco Franco, sculptée en 1914 et offerte à la commune par Henrique Vieira de Castro en 1921.

Le Mirador des Neves, plus connu sous le nom de Mirador du Pináculo est situé presque à l'extrémité orientale de cette commune. Situé à 283 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce mirador offre l'une des plus belles vues de la baie de Funchal.
 
São Martinho
 
Les terrains de la commune de São Martinho ont été démembrés de ceux de la commune de São Pedro à la fin du XVIe siècle. Une église a été érigée à la fin du XIXe siècle, la première pierre ayant été posée le 8 juillet 1883, mais les travaux n'ayant commencé qu'au XXe siècle.
À partir de 1940, avec le transfert du cimetière central de la zone des Angústias vers les terrains annexés à la vieille église, celle-ci est devenue la chapelle funéraire.
São Pedro
Entre la fin du XVe siècle et le XVIe siècle, les classes aisées se sont éloignées de la partie inférieure de Funchal et les résidences des familles des capitaines de Funchal ont commencé à être construites sur la colline de la ville, le long de Ribeira Grande d'alors, appelée également Ribeira de São Francisco. L'importance de la population qui y réside fait que soit demandée la création d'une nouvelle commune en 1566. En 1595, la construction de son église est achevée et en peu de temps, São Pedro est devenue la commune la plus peuplée de Funchal et l’endroit où vit la principale bourgeoisie de l'île.

L'église de São Pedro, datée du XVIe siècle, présente un ensemble remarquable d'éléments architectoniques et décoratifs, comme son portail maniériste, les stalles datées de 1633 et un magnifique ensemble d'azulejos des XVII et XVIIIe siècles.

Plusieurs musées dignes d'être visités et qui constituent un grand patrimoine culturel de Madère sont situés dans cette commune.

Le Musée municipal de Funchal ou Musée d’histoire naturelle est situé dans un palais urbain d'architecture baroque où ont vécu au XIXe siècle les comtes de Carvalhal, les réceptions qui y ont eu lieu étant célèbres.

C'est dans la Maison Musée Frederico de Freitas, à l'architecture civile romantique, qu'a vécu le juriste Frederico da Cunha e Freitas qui y a abrité divers objets artistiques.

Le Musée de la Quinta das Cruzes est situé dans un domaine à l'architecture civile baroque, où a résidé le capitaine du donataire de Funchal.

Le musée de la Photographie Vicentes est situé dans le bâtiment composé par l'ancienne résidence et studio photographique de Vicente Gomes da Silva, le pionnier de la photographie au Portugal.

Le Fort de São João Baptista, plus connu sous le nom de Forteresse du Pico, situé dans la commune de São Pedro est devenu l'un des «symboles» de l'île de Madère. Depuis cette forteresse, il est possible de contempler l'un des meilleurs panoramas sur la ville de Funchal, comparable à un tour en hélicoptère sur la capitale.

C'est dans cette zone qu'est situé le Couvent de Santa Clara, dont la construction a été ordonnée à la fin du XVIe siècle par le second capitaine du donataire de l'île de Madère, João Gonçalves da Câmara, près de la résidence de son père pour accueillir les filles de la noblesse locale.
São Roque
São Roque est une commune depuis mars 1579 et a été instituée dans l'ancienne chapelle de São Roque, construite au début du XVIe siècle par les habitants avec l'aide de fonds municipaux, car São Roque était l'un des saints patrons de Funchal qui protégeait la population contre la peste.

La petite chapelle initiale a donné lieu à une église bâtie en 1704 près de ce lieu et qui s'est effondrée en 1790. Une nouvelle église, dont les travaux se sont prolongés jusqu'en 1820 et les finitions jusqu'au milieu du XIXe siècle, a alors été construite.
La commune de Sé, connue à l'origine sous le nom de Santa Maria Maior, a été le successeur de la première commune de Funchal, installée à l'arrivée des premiers colons. La construction de l'église de cette commune a commencé en 1500 et elle était presque prête en 1508 lorsque les murs ont été bénis, Funchal étant devenue une ville la même année. Très vite, la grande église était achevée pour devenir une cathédrale, siège de l'évêché des découvertes portugaises.

C'est dans cette commune que se trouve l'Église du Collège des Jésuites ou Église de São Evangelista qui est un bel ouvrage des jésuites et présente une boiserie dorée du XVIIe siècle qui est considérée comme l'une des pièces les plus précieuses de la boiserie portugaise du XVIIe siècle. Il existe également des azulejos et des peintures des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le bâtiment de la mairie de Funchal est situé dans l'ancien Palais du Comte Carvalhal dans cette commune.

Le Musée d’Art Sacré existant dans cette commune présente d'importantes collections de peinture flamande datant du XVIe au XVIIIe siècles, des sculptures religieuses datant du XVIe au XVIIIe siècles et de l'orfèvrerie sacrée des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le Palais du Gouvernement régional est situé dans cette ville.

L'Assemblée régionale, située également ici, est aujourd'hui installée dans un bâtiment construit sur ordre du roi D. Manuel I pour la douane de Funchal.

C'est dans cette commune que se trouve la Forteresse ou Palais de São Lourenço, un palais à l'architecture militaire, manuéline et maniériste, qui a été modifié au fil du temps et est peu à peu devenu un «palais national».

Le Théâtre Municipal Baltazar Dias, situé Avenida Arriaga, présente un grand équilibre architectonique.
 
Une statue de João Gonçalves Zarco, réalisée par Francisco Franco à la demande du Conseil général du district est érigée afin de perpétuer la figure et l'œuvre de Zarco.

C'est dans cette zone que se trouvent les Caves de São Francisco, «The Old Blandy Wine Lodges» qui possèdent une intéressante surface d'exposition, située dans un ensemble de bâtiments, en grande mesure la seule partie restant de l'ancien Couvent de São Francisco do Funchal, démoli au XIXe siècle.

Le Jardin Municipal, connu également sous le nom de Jardin Dona Amélia, est situé du côté nord de l'Avenida Arriaga et occupe une surface de 8 300 m².

Le Parc de Santa Catarina, d'une surface d'environ 36 000 m² est situé entre l'Avenida do Infante et l'Avenida Sá Carneiro.
Youtube Flicker RSS ISSUU
Madère. Vous appartient World´s Leading Island Destination 2020 - WTA Award SRTC Região Autónoma da Madeira